Déambulation en forêt de Hal

Déambulation en forêt de Hal

La forêt de Hal

ou « la forêt enchantée », dévoile ses secrets l’espace de quelques semaines

En ce matin de printemps, je me dirige en Belgique admirer un phénomène éphémère en forêt: une mer bleue de jacinthe.

En effet, cette Forêt de hêtres majestueux et centenaires, tire le meilleur dès le mois d’avril. A cette période les arbres n’ont pas encore toutes leurs feuilles et laissent facilement s’infiltrer la lumière du soleil qui arrose les sols. Les fleurs peuvent ainsi sortir et s ‘épanouir dans ces 555 hectares de forêt qui se parent de ces plus belles couleurs. Tapis d’anémones dans un premier temps, suivie de jacinthes par millions. C’est un spectacle merveilleux et féerique.

Admirer, mais ne pas piétiner.

La forêt de Hal semble avoir longtemps gardée son secret. A ce jour, une foule de touristes et photographes viennent admirer le phénomène. La commune a du prendre des mesures afin de protéger ce biotope exceptionnel. Des parking, bus gratuits et surtout des sentiers balisés limitant l’accès aux jardins fleuris ont été aménagés. A nous de respecter ces lieux et ne pas piétiner ces fleurs si l’on veut préserver pour longtemps cette espace enchanteur.

 

Hêtres

J’avais mal préparé ma sortie photo. Je suis donc arrivé trop tard pour profiter du lever du soleil…ma priorité généralement. Toutefois, je n’ai pas fait demi-tour pour autant, je me suis vite consolé en découvrant ce paysage 🙂 .

 

 

J’aime cette période de la saison où les feuilles des arbres ont encore une belle couleur vert pomme.

 

S'étendre

 

Elegance

 

Depuis mon plus jeune âge les forêts me fascinent et je les crains en même temps. Je me souviens que mes balades en sous-bois se faisaient à reculons 😉 . Ils semblent garder des secrets et des mystères. C’est peut-être cela qui m’attire, percer ces secrets…Ce fût une véritable surprise, je regrette toutefois de ne pas être arrivé plus tôt.

A bientôt

Les couleurs du printemps ou presque

Les couleurs du printemps ou presque

L’hiver s’en est allé, chassé par la venue du printemps.(MAJ)

Les couleurs du printemps sont là: bouton d’or, orchis, bleuets, géranium, anémones. Il est le signe de journées plus chaudes et plus ensoleillées, ravive les coeurs et nous rend plus optimiste. Il nous incite à sortir promener ou à se poser dans les parc fleuris ou en forêt.

J’en ai profité aussi, pour sortir mon nouvel objectif macro: le 180mn/2,8 pour le tester en nature (pas si évident que cela avec un plein format).

Les couleurs du printemps, l’épine noire

Symbole de la terre vierge

Ces fleurs de buissons denses et impénétrables « des prunelliers » ou « épines noires » bordent nos routes et sentiers. Arbuste de la famille des rosaceae, il convient très bien comme haie sauvage avec ces belles fleurs blanches. Le prunellier servait autrefois de protection aux arbres nouvellement plantés, afin d’éviter d’être piétiné par les animaux. Leurs floraison de mars à avril, annonce le retour du printemps et l’éveil des abeilles endormies durant l’hiver qui vont ainsi profiter de leurs premières récoltes de nectar.

Version personnelle vintage

En ce moment je suis un peu dans la photo vintage et lorsque j’ai appris le nom de cette arbuste ou haie « épine noire« , j’ai souhaité donner une autre ambiance à mes captures. J’ai photographié cette fleur un peu sous tous les angles.  Pas toujours évident d’isoler une seule fleur puisqu’elle se présente sur une branche en « touffe ». Mais finalement l’effet est intéressant. Qu’en pensez-vous 🙂 ?

 

Merci d’avoir pris le temps de lire ce post et je vous retrouve pour un prochain article en sous bois, une magnifique découverte. Mais en attendant ,vous pouvez si vous le souhaitez laisser un commentaire.