Fascinante Bretagne: le Finistère part 4

Fascinante Bretagne: le Finistère part 4

Du coucher de soleil à l’aube du Finistère

Dans les deux précédents articles, je vous parlais de mon séjour en en côtes de granit Rose. Un séjour qui m’a vraiment plu et pour lequel j’ai découvert des paysages que je ne m’imaginais même pas.

Aujourd’hui, je vous propose de vous emmener à la presqu’île du Crozon située à l’extrémité ouest de la Bretagne dans le Finistère.

Les visites :

  • Camaret/sur mer
  • La pointe de Pen-Hir
  • Le cap des chèvres

Camaret-sur-Mer

Camaret-sur-mer est une très belle commune maritime qui fut le premier port langoustier d’Europe. La population de Camaret cultive également une certaine identité artistique. En effet, le temps d’une  digestion je me suis promené  derrière le port dans les rues de la ville et découvert le quartier saint Thomas ou plutôt le quartier des artistes. Des ruelles où l’on peut apprécier de belles galeries et ateliers d’artistes. Je n’ai pu m’empêcher de pénétrer dans l’un de ces ateliers afin de rencontrer une artiste peintre et plus précisément d’une calligraphiste Yveline Abernot et d’échanger quelques mots sur son travail… Ce fut vraiment très enrichissant.

Il est temps pour moi maintenant de rejoindre ma chambre d’hôtes afin de me reposer un peu au frais. La température depuis le début de mon séjour en Bretagne est de 34°.

Le Phare de la Pointe du Petit Minou

Ce soir je quitte un instant Camaret pour quelques heures, afin de me  et rendre à Plouzané 1h30de route, découvrir La Pointe du Petit Minou où se dresse le fameux phare tant photographier. Il est là afin d’indiquer aux bateaux la direction vers Brest.

Il est 20 heure lorsque j’arrive sur les lieux, le soleil est encore assez haut. J’en profite pour m’imprégner des lieux.C’est devant un parterre d’armeria que je décide de poser mon trépied. ce sont les couleurs des ces plantes qui ont attirées mon attention.

Comme tous sites touristiques, il y a un va et vient incessant de promeneurs… Mais j’ai le temps, le temps d’observer les différentes manifestations du ciel… et voilà qu’il commence à dévoiler de belles nuances de couleurs sur les côtes du Crozon.

 

La pointe de Pen-Hir

2° journée, Il est 4h, le réveil reste bien difficile 🙂 . En effet le retour de la pointe du Minou a été bien tardive et ce matin je souhaitais prendre des photos à l’aube à la pointe du Pen-Hir.

Ils étaient trois à sortir et me tenir compagnie aux premiers rayons du soleil.

 

Quelques photos prises aux crépuscules à l’heure bleu…

Le cap des Chèvres

C’est un site incontournable pour les amoureux de la nature sauvage. Paysages de lande balayés par les vents, falaises abruptes, le cap des Chèvres offre des paysages dès plus spectaculaires de la Bretagne. Un sentier d’une vingtaine de kilomètres le GR34 permet de découvrir la côte.

La presqu’île du Crozon a été un véritable coup de coeur pour moi, c’est un autre monde.

Voilà, mon petit road trip en Bretagne s’achève. J’espère que ce post vous aura plu. Je sais que j’ai manquais beaucoup de magnifiques spot puisque je ne connaissais pas très bien les lieux mais pour le peu que j’ai pu voir, J’en ai pris plein les mirettes…et régalé mes papilles également. 🙂 : oui, je vous recommande d’aller déguster les plats de l’hôtel restaurant Vauban à Camaret. Il se trouve devant le port. Le hasard m’a amené jusque-là et j’ai fini par réserver ma table pour les 3 jours où je  résidais.

Les propriétaires sont très agréables et sympathiques. Il y a une belle ambiance familiale. Les plats sont savoureux et réalisés par un Chef passionné et étoilés qui signe ces plats d’une touche bien délicate avec des saveurs bien subtiles. J’ai eu la chance de le rencontrer afin de le féliciter. Nous avons échangé et ce fût un moment de pur bonheur.

A Camaret le temps nous échappe….

Ile Grande, l’île des tailleurs de pierre part 3

Ile Grande, l’île des tailleurs de pierre part 3

Carrière de granit bleu et plage de galets blanc

Je vous emmène maintenant à l’île Grande fin d’après midi, petit village de la commune de Pleumeur-Bodou. Le granit est omniprésent sur cette partie de la côte, mais contrairement à ce que j’ai pu voir jusqu’à maintenant (voir l’article précédent) , le granit sur cette ile est plutôt bleu (gris-bleu) ou blanc (gris -blanc).

Pour la petite histoire, cette île à vu une intense extraction de son granit pour la construction d’édifices au milieu du 19° siècle. La proximité de la mer en facilitait son transport par bateau. Il est extrait et taillé sur place en blocs par l’homme « les carriers » avec massettes et burins, pour des constructions variées: le viaduc de Morlaix, la gare de Saint-Brieuc, mais aussi dans le reste de la France (Trottoirs, pavés).C’est à la fin des années 80 que la dernière carrière ferma. En 2011 une Statue en hommage aux tailleurs de pierre fût érigée sur l’ile. Pour en savoir plus sur l’historique de l’ile Grande suivez ce lien.

 

Ile grande est également une réserve LPO ( ligue pour la protection des oiseaux). Sa station se situe à l’emplacement même de l’ancien atelier des carriers. Ce centre propose des sorties natures aux « sept iles » et des expositions. Je suis arrivé trop pour la visite.

Plus tard dans la soirée… on peut apercevoir au loin le « Château des Corbeaux ».

C’est une belle randonné à plat de 2h. Sincèrement j’ai du faire la moitié, je me suis laissé surprendre par les lieux. C’est tellement paisible et je n’ai croisé que très peu de monde sur le sentier.

Ceci termine ma visite de cette côte bretonne pour me rendre à la presqu’île de Crozon ( Finistère). Autres lieux autres ambiances ou presque…

A bientôt.

.

Paysage insolite de la côte part 2

Paysage insolite de la côte part 2

Le Long de la côte de granit

2° journée.

Au lendemain matin de mon arrivé à Trébeurden, je me lève avec le soleil et une bonne odeur de crêpes qui arrive jusqu’à ma chambre. La journée s’annonçait bien. 🙂

Pendant que j’appréciais ce royal petit déjeuner, Jacques le propriétaire de la chambre d’hôtes me tient compagnie. Je l’écoute attentivement m’évoquait les secrets de la beauté des paysages de Bretagne. Jacques est un passionné et je crois même qu’il est photographe. Je dois avouer que ce fut un agréable moment de partage.

Bon ce n’est pas tout, il va falloir que je me presse afin de poursuivre ma visite commencée la veille. Je le quitte donc, avec en poche, un itinéraire des lieux à visiter en un week-end (oui, je ne restais que 2 nuits en « côte rose ») qu’il a soigneusement préparé à mon intention. Ce qui m’a permis de déterminer les sites à découvrir le soir.

L’itinéraire suivait ce fameux sentier des douaniers.

La Grève Blanche à Trégastel

L’une des magnifiques plages de sable fin de la côte.

plage de la grève blanche

Plage de L’île Renote.

Cette plage est vraiment superbe et paisible et je dois vous dire que je n’ai pas longtemps hésité avant de me jeter à l’eau. J’ai oublié de vous dire que la température en ce mois de juin 2017 en Bretagne était de 35° et après une longue marche sous cette chaleur,  les 18° de l’eau  ne m’ont fait que du bien. 🙂

Paisible plage de île Renote

Sculptures géantes ou les gardiens de la côte

Je poursuis et emprunte le sentier qui longe la plage qui m’emmène vers ce paysage insolite fait de roches sculptées par la mer et les vents. Univers enchanteur, j’étais comme un enfant à essayer de faire ressortir  toutes ces formes du paysage.

Ce musée ciel ouvert

Plage de Tourony et le Manoir de Costaérès

Depuis la plage, on peut apprécier ce beau point vu sur le Manoir Costaérès, et à marée basse ce lieu s’ouvre sur des presqu’il où l’on peu pique-niquer. C’est également un lieu tranquille pour une journée en famille. Non je n’ai pas récidivé, je ne me suis pas baigné. 😉

La plage de Tourony

Le Manoir

 

Une pause s’imposait et c’est devant cette agréable  vu sur  le Mean Ruz que je décide de me restaurer. C’est ici que je termine ce chapitre et vous retrouve dans un prochain post à l’île Grande, village de la commune de Pleumeur-Bodou. Autre décor, autre ambiance où la pierre est toujours présente.

Fascinante Bretagne

Fascinante Bretagne

Je profite de ce post pour vous souhaiter un bonne année 2018 et Bonnes Photos

Petit Road trip en Bretagne

Première partie: En Juin 2017, je m’étais organisé un séjour d’une semaine en Bretagne. L’intérêt de ce voyage était dans un premier temps, de redécouvrir la côte de Granite Rose et le Finistère, lieux qui m’avaient laissé d’agréable souvenir de par la beauté de ses paysages naturels et de ses plages d’eau turquoise… la Bretagne fascine.

Dans un deuxième temps, je me proposais de photographier ces fameux phares de Bretagne. Mais vous constaterez plus loin que je ne m’y suis pas trop attardé, attiré par d’autres sujets. J’ai vraiment un gros défaut, je n’arrive jamais à m’en tenir aux idées de départ 🙂 .

Je m’étais donc préparé un itinéraire avec google Mymaps installé sur mon smartphone. C’est vraiment très pratique en utilisation GPS.

 

 

Ce matin là, j’avais quitté assez tôt le Mans, j’avais un peu de temps devant moi avant de me présenter à Trébeurden ou j’avais louer une chambre d’hôtes.

Petit détour donc par Cancale pour découvrir la pointe du Grouin que je ne connaissais pas. Bien m’en a pris…

La Pointe du Grouin

La pointe du Grouin se trouve à l’extremité nord de Cancale. C’est une réserve naturel dans un cadre réellement magnifique qui s’est révélé à moi. Situé non loin de la baie du Mont saint-Michel, elle doit son nom à l’élévation de la pointe de la roche en comparaison avec le museau d’un porc. Pas très flatteur pour un si beau site naturel.

Vue de la Côte d’émeraude

La pointe du Grouin

 

Cadre magnifique aux roches découpées

Phare de la Pierre-de-Herpin

Phare de la Pierre-de-Herpin

 La côte de granite Rose

Ploumanac’h et son Phare de granite Rose

Vieille de 300 millions d’années, la côte de granite Rose s’étend de Trébeurden à Ploumanac’h (Perros-Guirec) puis  Trestraou. Elle offre aux visiteurs, un somptueux paysage côtier  présentant un fascinant et intriguant chaos rocheux façonné par la mer et les vents. On se plait à essayer de deviner tout au long de ce “sentier des douaniers“ ce que pourrait représenter ces rochers aux formes plus ou moins étranges. Parfois, ces lignes de roches sur l’horizon donnent également l’impression d’accessoires en carton. C’est assez étonnant.

Sur le site, il faut s’armer de patience avant de pouvoir déclencher et être très attentif aux déplacements incessants des touristes dont je fais partis tout de même… cela doit être l’un des sites le plus visiter en Bretagne.

Roche de carton

Je reviendrai dans un prochain article sur mon séjour en Côte d’Armor où j’ai suivi ce sentier des douaniers ou GR34 qui est en fait le chemin autrefois parcouru par les douaniers pour surveiller la côtes des contrebandiers. C’est maintenant un sentier de randonné qui offre de superbes panorama.